4eme de couverture : "Vous tenez entre les mains le journal intime de Lola Hart. Elle l'a commencé à l'âge de douze ans, quand ses parents le lui ont offert pour son anniversaire. Elle l'a très vite surnommé Anne. Réminiscence d'un célèbre journal écrit par une autre jeune fille juive ?

Laissez Lola vous conter son histoire, sa vie faite d'espoir, de chagrins et de peurs, d'amour et de haine, celle d'une adolescente qui ressemble à de nombreuses autres. Sauf qu'elle vit dans une Amérique qui semble en proie à la folie, marchant tout droit vers son effondrement, une société qu'on aimerait ne pas connaître, mais qu'on a un peu trop tendance à reconnaître.

Nombre de pages : 391 pages. Traduit de l'américain par Emmanuel Jouanne.

Editions Folio - Science Fiction (2015)

Mon avis de lectrice : Je l'avoue c'est la première fois que je termine un roman de science-fiction. J'ai acheté ce livre suite à une présentation des Editions Folio et parce que je suis moi-même diariste.

Le journal intime de Lola nous entraîne dans la ville de New York, méconnaissable, en proie à une violence extrême entre ceux qui veulent prendre le pouvoir et ceux qui contrôlent les quartiers. La violence n'épargne pas les enfants malgré la protection de leurs parents. Il faut avoir les moyens de s'en sortir, ceux qui sont en bas de l'échelle peinent à remonter.

Les mots de Lola vous giflent avec force, à 12 ans elle perd l'innocence de l'enfance pour être propulsée vers un monde où les parents renoncent à se battre, où il faut survivre dans ce chaos.

Jack Womack appuie là où cela fait mal à l'Amérique mais aussi aux grandes puissances, qui s'appuient sur les inégalités sociales, économiques et culturelles pour régner et appauvrir ceux qui veulent sans sortir, réussir. Journal de Nuit, écrit au début des années 90, est un roman qui ne vous laissera pas indifférent et le plus terrifiant c'est qu'il se calque toujours sur l'actualité des années 2020.

JOURNAL DE NUIT