Michelle Obama appartient désormais à l'histoire américaine en ayant été première dame des Etats-Unis, auprès de son mari, Barack, président. Dans ce livre, elle raconte son parcours, de son enfance jusqu'au départ de la maison blanche en 2017. Elle appuie beaucoup sur la volonté de réussir, de sortir des années difficiles où chaque dollar était compté, de l'innocence de l'enfance, à la réalité du terrain qui montre encore les discriminations dans beaucoup de domaines.

Les mots de Michelle Obama peuvent résonner avec nos vies chaotiques, où l'espoir n'est pas au bout du chemin, ils apportent une impulsion. A nous de prendre un nouveau départ ou de rester là où nous sommes...

La destinée de l'ancienne première dame force l'admiration et malgré son rôle pendant huit ans, elle a su toucher les américains en prenant à bras le corps des problèmes qui les touchent : le chômage des jeunes dans les quartiers les plus pauvres, l'obésité... Elle nous montre aussi les coulisses du pouvoir où toute une équipe règle comme du papier à musique, les faits et les gestes des locataires de la maison blanche.

Michelle Obama a commencé à tenir un journal peu de temps après sa rencontre avec son futur mari. Elle n'écrivait pas tous les jours. Lors de ses huit années à Washington, elle ne l'a pas ouvert, mais ses souvenirs restent précis.

Extrait : "Cet été-là, j'ai commencé à tenir mon journal. Je me suis acheté un cahier relié en toile noire avec des fleurs violettes sur la couverture. Je le rangeais à côté de mon lit, et l'emportais quand je partis en voyages d'affaires pour Sidley et Austin. Je n'écrivais pas tous les jours, ni même toutes les semaines : je ne prenais la plume que quand j'avais le temps et l'énergie de mettre un peu d'ordre dans la pagaille de mes sentiments. Il m'arrivait d'écrire plusieurs pages au cours de la même semaine, puis de reposer mon journal pendant un mois, parfois davantage. Je n'étais pas encline à l'introspection. Consigner mes pensées était pour moi une pratique nouvelle -une habitude partiellement empruntée, je suppose à Barack, qui considérait l'écriture comme une thérapie, un moyen d'y voir plus clair, et qui avait tenu par intermittence un journal au fil des ans." (Page 239).

Une autobiographie intéressante et dynamisante pour celui qui n'a pas encore trouvé son chemin de vie...

Michelle Obama, Devenir. Le livre de poche,2020. Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Odile Demange et Isabelle Taudière. 750 pages.

COUV DEVENIR LIVRE