Maison d'édition à compte d'auteur ou travailler avec un imprimeur ?

Depuis la publication de mon premier livre en 2008, j'ai travaillé avec un imprimeur, puis une maison d'édition à compte d'auteur puis en 2020, je suis revenue vers une imprimerie en Normandie.

Quand on se lance dans l'autoédition, on essaie plusieurs procédés pour donner vie à son livre. Beaucoup porte leur choix vers le numérique, certaines plateformes proposent le format broché mais, il y en a encore qui se tourne vers des entreprises professionnelles, imprimeur ou maison d'édition à compte d'auteur.

"Le cirque : une passion, une vie" (2008) a été réalisé par un imprimeur qui n'a pas tenu ses engagements dans sa qualité de travail, dans les délais et il a mis la clé sous la porte avant même que je réceptionne mes exemplaires. Tout cela pour un divorce ! Ce type a mis de nombreux auteurs dans le désaroi. Je raconte cette douloureuse aventure dans "Une page se tourne"...

Pour mes autres "bébés", ils sont passés par deux maisons d'édition à compte d'auteur, à qui j'ai attribué ma confiance. La qualité des livres était irréprochable, les couvertures réalisées selon mes souhaits mais les prestations de service demandées et payées n'étaient pas réalisées, notamment les corrections sur le bon à tirer ou la part de la correctrice.

C'est pour cela que j'ai choisi en 2020 de reprendre la main sur mes créations même si cela nécessite des frais supplémentaires, je préfère travailler avec de vrais professionnels, que je choisis, dans ma région en Normandie et je prends le temps de sortir un livre.

Mes partenaires (imprimeur, correctrice et relectrice-conseil) sont animés, comme moi, pour offrir un travail de qualité. Ils proposent une tarification à la hauteur du service et ils respectent leurs engagements !

Il faut bien choisir son équipe, se renseigner, ne pas aller à l'économie, être patient et surtout bien contrôler que la prestation a été respectée. Nous passons beaucoup de temps sur la phase de l'écriture, notre concentration se focalise sur elle mais il ne faut pas négliger toutes les étapes qui arrivent après : la fabrication du livre, la communication, la promotion, le retour des lecteurs, réaliser une analyse sincère et constructive sur la première année de vie de votre nouvelle parution.

Bien s'entourer vous permettra de vivre l'autoédition plus sereinement !

COUV UNE PAGE