4ème de couverture : "Ils sont quatre amis de fac, et ils ont décidé de conquérir NewYork : Willem, l'acteur à la beauté ravageuse ; JB, l'artiste peintre, aussi ambitieux et talentueux qu'il peut être cruel ; Malcolm qui attend son heure dans un prestigieux cabinet d'architectes, et Jude, le plus mystérieux d'entre eux, celui qui, au fil des années, s'affirme comme le soleil noir de leur quator, celui autour duquel les relations s'approfondissent et se compliquent cependant que leurs vies professionnelles et sociales prennent de l'ampleur".

Nombre de pages lues : 1123 pages.

Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Emmanuelle Ertel.

Mon avis : Commencé une première fois en novembre 2020, j'ai refermé ce roman au bout de 20 pages, je n'arrivais pas à entrer dedans. En janvier, toujours posé sur ma table de chevet, je lis cette présentation de l'auteur : "Hanya Yanagihara vit à New York". Une seule phrase pour un livre imposant. Je ne pouvais pas ne pas le reprendre, me concentrer sur ces mots, sur cette histoire...

Quelle claque ! Les personnages sont inoubliables et leurs parcours de la réussitee au drame offre une dose émotionnelle puissante. Jude m'a bouleversé, profondément. Les blessures de l'enfance, physiques et psychologiques, n'ont pas réussi à se cicatriser totalement. Il y a eu de l'apaisement grâce à la présence, à la patience de Willem, mais la douleur est toujours là.

Un roman magistral à lire absolument.

Comment peut-on écrire une seule phrase sur un écrivain quand il nous offre LE livre inoubliable ?

Hanya Yanagihara "Une vie comme les autres". Livre de poche, 2020

DSCN0406