Huit dépressions et toujours debout. Gilles Paris nous raconte le récit de sa vie avec sincérité et par la même occasion ouvre son coeur. Il essaie de comprendre ce qui l'a fait basculé dans ces dépressions, ces hospitalisations, tout en sachant que les douleurs de l'existence dues à divers évènements, touchent sa sensibilité la plus profonde et le font vaciller.

Les failles sont difficiles à raconter car les autres ne veulent pas écouter l'homme blessé. Parfois, il suffit d'un peu d'attention, de compréhension pour redonner de la lumière à un coeur qui lâche pour trois fois rien. Gilles Paris montre sa détermination, son combat pour vaincre cette mélancolie. La sincérité est si rare de nos jours que nous recevons avec bienveillance son témoignage poignant, qui dégage une force de caractère à poursuivre le chemin de l'existence avec ceux que nous aimons.

Gilles Paris fait partie de ses écrivains que je lis à chacune de ses parutions, je parcours avec discrétion la 4ème de couverture pour me conforter dans mon choix, mais je sais que chacun de ses livres finiront dans ma bibliothèque. Lors de ma première lecture, l'écriture de Gilles Paris a touché ma corde sensible de lectrice et je me dis à chaque fois, en refermant le dernier titre lu, vivement le prochain.

Gilles Paris, Certains coeurs lâchent pour trois fois rien. Editions Flammarion, 2021. Récit, 216 pages.

Cette chronique sera partagée également sur Babélio.

GILLES PARIS